Des Musiques Créoles

05/04/2019 • 12PM - 1PM

with Michel Caillat

L’émission d’aujourd’hui couvre la période qui s’étend entre le 17 juillet et le 11 septembre 1939. À l’exception de deux morceaux gravés à la Havane et de celui du Quintette du Hot Club de France, mis en boîte à Londres, tous les titres proposés ont été enregistrés à New York, décidément le centre discographique le plus important en ce qui concerne les musiques noires et créoles à cette époque. Parmi les merveilles qui attendent les personnes qui nous écoutent, signalons la première chanson, signée Cab Calloway et dédiée à nouveau à la marijuana. Pour les habitués des pistes de danse, Gin Mill Special et Tuxedo Junction sont des hits incontournables, ainsi que les extraits d’une séance particulièrement détendue et swingante de Fats Waller. Des chefs d’œuvre attendent l’amateur éclairé, telles les productions « live » du trompettiste Roy Eldridge, Opus 5 par le sextette du contrebassiste John Kirby, la version de The Man I Love par Django Reinhardt avec le soutien complice de Stéphane Grappelli, ici au piano, ainsi que les deux pièces de l’orchestre de Lionel Hampton, qui mettent en scène le grand saxophoniste Coleman Hawkins, tout juste rentré d’Europe, dans When Lights Are Low et le trompettiste Dizzy Gillespie dans Hot Mallets, dédiée aux mailloches du leader. Je signale enfin un grand classique de la musique cubaine, Al Vaivén De Mi Carreta, de Guillermo Portabales.

Alors que la France et l’Angleterre ne font aucun effort sérieux pour aboutir à la conclusion d’une convention militaire avec l’Union soviétique, celle-ci accepte la proposition allemande de pacte de non-agression. Signé à Moscou le 23 août 1939, le pacte, dans une clause secrète, règle le partage de l’Europe orientale entre les sphères d’influence respectives des deux États. Le 28, Hitler adresse un ultimatum à la Pologne que ses troupes envahissent le 1er septembre. Le 3, devant le refus allemand d’évacuer leur armée, la France et la Grande-Bretagne déclarent la guerre au Reich. L’Italie mussolinienne proclame sa « non-belligérance ».

CAB CALLOWAY AND HIS ORCHESTRA – The Jumpin’ Jive
ERSKINE HAWKINS AND HIS ORCHESTRA – Gin Mill Special
ERSKINE HAWKINS AND HIS ORCHESTRA – Tuxedo Junction
JOHN KIRBY SEXTET – Opus 5
ANTONIO MARÍA ROMEU Y SU ORQUESTA – Cadencia Tropical
COUNT BASIE AND HIS ORCHESTRA – Clap Hands! Here Comes Charlie
ROY ELDRIDGE AND HIS ORCHESTRA – Mahoganny Hall Stomp
FATS WALLER AND HIS RHYTHM – The Moon Is Low
FATS WALLER AND HIS RHYTHM – The Sheik Of Araby
FATS WALLER AND HIS RHYTHM – Honeysuckle Rose
FATS WALLER AND HIS RHYTHM – Sweet Sue, Just You
FATS WALLER AND HIS RHYTHM – I’m Crazy ‘Bout My Baby
ROY ELDRIDGE AND HIS ORCHESTRA – Swinging At The Deuces
LEO WATSON – Utt Da Zay
DJANGO REINHARDT ET LE QUINTETTE DU HOT CLUB DE FRANCE, AVEC STEPHANE GRAPPELLI The Man I Love
DUKE ELLINGTON AND HIS FAMOUS ORCHESTRA – The Sergeant Was Shy
GUILLERMO PORTABALES & TRÍO HABANA – Al Vaivén De Mi Carreta
KANSAS CITY SEVEN – Lester Leaps In
ROY ELDRIDGE AND HIS ORCHESTRA – Minor Jive
WILMOTH HOUDINI AND HIS ROYAL CALYPSO ORCHESTRA – He Had It Coming
LIONEL HAMPTON AND HIS ORCHESTRA – When Lights Are Low
LIONEL HAMPTON AND HIS ORCHESTRA – – Hot Mallets

Des Musiques Créoles

NOW LIVE Loading...